Indice pollinique du capteur de Lille

Très peu de pollens dans l’air, les concentrations sont faibles grâce à la pluie qui apporte un peu de répit aux allergiques. Le risque d’allergie ne dépassera pas le niveau faible et concernera essentiellement les pollens d’aulne, de cyprès et de saule. Les allergiques pourront mieux respirer ces prochains jours avant l’arrivée des pollens de bouleau annoncée pour la fin du mois de mars.

Comptages polliniques du 5 au 11 mars 2019 réalisés par l’APPA