Le capteur de Lille

Depuis les années 90 et en relation avec le Service Pneumologie, le capteur de pollens de Lille est placé sur le toit de l'Hôpital Calmette, à 24 m du sol. Le capteur est en fonction de la fin février à octobre, ce qui correspond aux périodes de diffusion des pollens, avec la floraison des arbres dès la fin de l'hiver et la présence d'herbes sauvages jusqu'en automne.

 

MINOLTA DIGITAL CAMERA
MINOLTA DIGITAL CAMERA

Ce capteur de fond est placé en zone urbaine avec une terrasse dégagée sur 360°, et un positionnement dominant légèrement les constructions environnantes.

A partir de 2005, l'APPA a intégré le réseau d'étude du RNSA et effectue les analyses des prélèvements de pollens du capteur du CHR de Lille, représentatifs des départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Les analyses étant réalisées, les quantités de pollens des principaux taxons permettent de définir un indice pollinique de la semaine, représentatif du risque allergique. Le recoupement des informations cliniques (en lien avec le réseau de médecins sentinelles), les observations phénologiques, ainsi que les prévisions météorologiques permet d'établir un bulletin d'information et de proposer des mesures préventives et correctives pour diminuer l'incidence du risque allergique.

Les résultats sont centralisés pour chacun des sites auprès du RNSA qui réalise ensuite une synthèse sur toute la France. Toutes ces informations sont disponibles en permanence sur le site internet du RNSA : www.pollens.fr